les-relais-de-experience association retraites seniors benevoles occitanie

  • Accueil

« JOB A LA PLAGE 2019 » à Perpignan

 

 

Toujours le même concept de recherche collective d'emplois saisonniers dans la ville de BARCARÈS et ses environs. Une équipe de Comidériens et leurs amis sous la houlette de Michel Petion en partenariat avec la mairie de Port Barcarès qui fournit la salle, les aménagements et équipements intérieurs, les flyers et affiches et surtout un petit déjeuner copieux offert à tous.

 Dés 8h30 une trentaine de participants se pressent auprès des tables des organisateurs : inscription, formation des équipes, « secteur de recherches », consignes 

Une heure après c'est le grand départ pour 3 ou 4 heures sur le terrain.

 L'équipe fait un premier bilan, prépare les dossiers pour gérer parfaitement le retour des ""Jobers""

Un petit repas collectif et ""sorti du panier "" des organisateurs : pâté maison, salades, quiches, pizza tout cela arrosé modérément de vins de la région

 C'est l'heure du retour…PLUS DE 300 offres d'emplois ramenées par des équipes très satisfaites de cette journée : bon accueil des entreprises, des possibilités d'emplois personnels, des remerciements pour les organisateurs et la mairie.

 Encore une fois, des Comidériens et leurs amis ont participé à une manifestation de solidarité citoyenne avec un grand cœur pour aider certains à retrouver soit un emploi, soit un état d'esprit qui leur servira. Un jour....

Jean Paul Lefeuvre

 

A Georges Frêche, enseignants et comidériens proposent un projet stimulant aux BTS Tourisme

 

Innover, c’est motivant. L’activité du COMIDER au lycée Georges Frêche en est une belle illustration. « Ici, en plus des simulations d’entretien d’embauche, des CV et des lettres de motivation, nous avons pu nous impliquer dans la création de produits touristiques, avec deux classes de BTS Tourisme, 2ème année » s’enthousiasme Alain Dandoit, responsable des missions conduites dans cet établissement. C’est vrai qu’avec deux de ses collègues, Pascale et Jean-Joël, ils se sont pris au jeu, depuis qu’en juin dernier, un des professeurs, Thierry Modelon a imaginé un exercice de stratégie, stimulant pour ses étudiants. A savoir, les mettre en situation de proposer de nouveaux produits permettant à une entreprise de relancer ses activités tourisme, en direction d’une clientèle ciblée.

« On est parti d’entreprises existantes de la région que l’on a attribuées par tirage au sort à des équipes de 4 à 6 jeunes » explique l’enseignant, avant de préciser « Le but était qu’ils s’organisent efficacement, avec un directeur et des responsables du marketing, de la conception du produit ainsi que de la communication pour le lancer ». Pour mener à bien l’opération, six professeurs et trois comidériens ont explicité le projet, ces derniers présentant un diaporama sur le cadre organisationnel et juridique de l’entreprise, ainsi que la manière de s’y comporter. Avant d’encadrer les groupes aux cours de trois ateliers de trois heures. C’est ainsi que furent traités des sujets d’une grande variété : de terrains de camping en différentes structures d’hébergement, de Canoé 34 à la grotte des Demoiselles, des thermes de Balaruc à Vinipolis de Florensac, de l’agence de développement et de réservation touristiques du Gard à Discover France. Diversité des cibles également : familles ou seniors, femmes enceintes ou jeunes en situation de handicap, clientèle étrangère, en individuel ou en groupe.  

Avant le jour J de l’exposé oral de leur travail, les étudiantes-les garçons étant ultra-minoritaires- avaient dû adresser aux neuf personnes impliquées, un dossier numérique de vingt pages maximum. Contenant une analyse du marché de l’entreprise, une présentation détaillée du produit proposé, allant jusqu’au prix de vente et au plan de communication. Cette troisième partie demandait un dossier de presse accompagné d’une liste de contacts, un flyer et une critique constructive du site web.

Un travail important que les dix groupes ont restitué, en quinze minutes, à l’aide d’un diaporama commenté. En présence des deux classes réunies et devant quatre jurys, composés à parité d’un enseignant et d’un comidérien. Au-delà de restitutions d’inégales qualités, originale fut la proposition d’offrir une nuit insolite dans une pyramide transparente installée au cœur de la grotte des Demoiselles. Intéressante aussi la participation d’étudiants Erasmus venant d’Espagne, d’Italie ou du Portugal. A l’exemple de la comparaison entre établissements thermaux, permise par le travail de  Roberta, originaire  de Rome. Il ne restait aux jurys qu’à remplir des grilles d’évaluation dont l’essentiel avait été proposé par les intervenants du COMIDER. Avant de les compiler et de récompenser les meilleures prestations, dans une semaine. Et de réfléchir, avec les étudiants, sur ce qu’il faudra améliorer en perspective d’une nouvelle édition. Pour encore mieux motiver les uns et les autres !

Guy Hébert

 

 

 

 

Accès réservé